Présentation de l’association


Encore ? Encore ! Encore que, …

Conjonction, répétition, restriction… il y a le choix, le choix d’une énonciation distincte de l’énoncé.

L’Association de psychanalyse qui porte le nom Encore est issue d’une proposition de dissolution de la lettre lacanienne, une école de la psychanalyse,refusée à une voix près lors du vote de ses membres. D’où le départ de quelques autres pour s’associer… encore.

Cette origine n’est pas anecdotique. Elle s’inscrit dans la suite de la dissolution de l’EFP en 1980. Encore lui reconnaît la portée d’un acte psychanalytique. Un acte qui fut dénié en son temps par le recours juridique, un acte dont la portée analytique ne cesse d’être occultée depuis. Avec toujours les mêmes effets de dé-connaissance.

Il a fallu attendre le Manifeste pour la psychanalyse, et sa défense de la psychanalyse laïque, pour que la question de la dissolution en psychanalyse soit remise en débat.

Puisse le sursaut de vitalité dont encore nous sommes capables permettre à cette association d’éviter deux écueils fréquents : celui d’une pente libertaire où tous les discours s’équivalent ou, à l’inverse, celui de l’engoncement hiérarchique, qui étouffe les nouveaux frayages.

L’association n’est pas une réalité transcendante, immuable, éternelle. Elle ne vaut la peine – oui, parfois – que par les transferts de travail qui s’y produisent entre ses membres, par exemple dans des cartels, et par les réactions en chaîne (de préférence borroméenne !) qu’elle suscite et dont la résultante trace le vecteur d’une orientation que chacun accepte de partager.

Cette orientation est encore et toujours celle qui fait re-tour à la littéralité de l’enseignement de Freud et de Lacan.

Elle est celle de se laisser enseigner par l’expérience de la clinique, y compris ses échecs, et pas sans référence à l’expérience des autres analystes, passés et présents.

C’est une orientation qui s’accompagne d’une réflexion sur le passage au public de toute forme de transmission de la psychanalyse.

Elle s’ouvre aussi aux champs où des bouts de savoir adviennent, notamment en rencontrant des auteurs d’autres disciplines, scientifiques et artistiques.

Enfin elle se préoccupe de la formation des analystes par l’intermédiaire d’un dispositif de passe avec nomination, prenant en compte la situation d’essaimage actuel des analystes.

Encore s’est dotée pour son démarrage, selon cette orientation, d’un directoire de cinq personnes, en place pour deux ans, qui se chargera entre autres des admissions. Cette période sera mise à profit, avec la participation des membres associés et adhérents, pour mettre en œuvre les activités de l’association, et rendre effectif le dispositif de passe.

Paris, le 12 février 2012

Sophie Aouillé, Yann Diener, Edit Mac Clay, Erik Porge, Simone Wiener.